35 beagles rescapés en quête d’une nouvelle vie

Le « Refuge de l’espoir » à Arthaz, en Haute-Savoie, sauve 35 beagles de la vivisection. Un nouveau départ pour ces chiens, bientôt disponibles à l’adoption.

beagle sauvés Âgés de 2 à 6 ans, les 35 beagles accueillis par le « Refuge de l’espoir » viennent d’un élevage italien pour l’expérimentation animale. Ils devaient être euthanasiés en raison d’un surplus de chiens dans l’élevage. « Dans les élevages pour laboratoire, ils restent dans des boxes étroits, certains n’ont jamais vu la lumière du jour« , explique Janine Vogler, présidente et fondatrice de l’association Animaux Secours qui gère le refuge. « On imagine difficilement ce qu’ont été leurs conditions de vie avant« , assure Stéphane Besançon, directeur du refuge.

En cours de sociabilisation, vaccinés et stérilisés (pour les femelles), ces chiens pourront être adoptés moyennant une participation financière de 160€. 10 chiens sont partis au refuge de Bellegarde (Ain), 10 autres à Chambéry (Haute-Savoie), les 15 autres étant restés au refuge d’Arthaz. « On surveillera d’autant plus ces animaux après placement« , prévient Stéphane Besançon. « Si on les sauve, ce n’est pas pour ne plus s’en soucier. »

Et parce que tous les beagles n’ont pas la chance d’échapper à la vivisection, n’hésitez pas à nous rejoindre sur la page d’APPEL-Beagles, Association Pour la Protection Et la Libération des Beagles.

2 réponses à 35 beagles rescapés en quête d’une nouvelle vie

  1. VALERIE CLEMENS dit :

    Comment faire pour adopter un beagle qui sort d’un labo de vivisection ?

    • Juliette dit :

      Bonjour Valérie,
      Je vous prie de m’excuser pour cette réponse tardive, j’étais en congés.
      J’ai effectué des recherches et il ne semble plus y avoir de beagles en attente d’adoption dans les trois refuges ayant recueilli 35 beagles en novembre dernier. Dans quel département habitez-vous ?
      Pour ce qui est des beagles récemment libérés de l’enfer de l’élevage de Green Hill, ils ne sont pas encore disponibles à l’adoption. Il semblerait par ailleurs que seules les personnes résidant dans le Nord de l’Italie pourront les adopter. J’ai contacté une personne pour obtenir plus d’informations. Je vous tiendrai au courant de sa réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *