Une marche silencieuse en Auvergne contre le « fournisseur leader » de beagles

En ce début d’année 2013, c’est à Gannat, en Auvergne, que le combat contre l’expérimentation animale continue. A l’occasion d’une manifestation silencieuse, les militants demandent la fermeture de l’élevage de Gannat.

Harlan est une multinationale qui élève des animaux destinés aux laboratoires de vivisection et qui fournit aussi des organes. L’entreprise, leader mondial, possède 18 établissements en Europe. Son principal élevage français est implanté à Gannat (03800). Les beagles y sont traités comme de véritables marchandises, comme en témoigne la brochure interne de l’élevage :

visuel pour la manifestation à Gannat

« […] fourniture pour essai clinique et recherche bio-médicale. Support de recherche pour actes chirurgicaux ou manipulation génétique. Des beagles « à la carte » sont disponibles avec anticorps prédéfinis, système immunitaire désactivé et non vacciné pour assurer une prise optimale des maladies injectées aux animaux et une progression optimale de celles-ci. »

Et le tarif ? Jusqu’à 2300€ le beagle… ou plutôt « la pièce », pour reprendre l’ignoble expression employée par la multinationale.

Désireux de mettre un terme au calvaire des animaux destinés à la vivisection, le CCE²A et l’association Les chiens des rues organisent un grand rassemblement ce samedi 19 janvier.

Les manifestants sont conviés à venir à partir de 12h devant la gare SNCF de Gannat, munis de visuels, de bougies et de fleurs, pour une marche digne et silencieuse jusqu’aux portes de l’élevage.

10 réponses à Une marche silencieuse en Auvergne contre le « fournisseur leader » de beagles

  1. GOY dit :

    Bonjour,
    Je suis horrifiée de cette cruauté…
    Je suis de tout coeur avec vous pour la manifestation à Gannat !
    …mes deux Beagles aussi !
    Marie

    • Matula Carmen dit :

      Bonjour,

      Il se passe des choses troubles en France, choses qui mettent mal à l’aise. Actuellement je diffuse des tracts pour la fermeture du centre d’élevage du domaine des souches à Mézilles. Ces massacres de beagles me fendent le cœur et me glacent au plus profond de moi-même.

      Fermeture de tous ces laboratoires de la mort.

      • bel elisabeth dit :

        Il faut fermer ces centres d’élevage. Ces chiens ont un cerveau, ils se font comprendre et ils comprennent tout ces humains qui s’en occupent et les font SOUFFRIR. C’est URGENT, il faut que ce soit diffusé à la télé. On peut arrêter ces massacres.

  2. martine dit :

    Quelle horreur! mais qu’on leur foute la paix à ces pauvres bêtes, allez faire vos expériences sur vos gueules! bandes de pourris!

  3. Melet Marie dit :

    Suite à cette manifestation, que se passe t-il ? Pourquoi ne pas agir plus radicalement? Nous habitons à la campagne et disposons de beaucoup d’espace pour accueillir ces pauvres chiens en attendant de leur trouver un foyer. Je pense qu’il faut maintenant faire beaucoup plus de pression

  4. C est honteux qu’ on tolère ouvertement ce genre de pratiques.

    C’est vrai qu’il faudrait agir de façon plus radical pour montrer que nous allons nous battre pour la vie de nos beagles

  5. nathalie scelles dit :

    c’est une honte de voir ça, il faudrait les punir fortement.

  6. labrador dit :

    Des actions comme ça restent nécessaires, et ce, tout le temps ! Il faut respecter en toute circonstance nos animaux

  7. bel elisabeth dit :

    Il faut faire fermer tous ces laboratoires. Quelle souffrance pour ces chiens adorables. Ils ont une âme plus sensible que certains humains. Il faut être sadique pour voir souffrir ces chiots adorables. Quelle horreur.

  8. Matula Carmen dit :

    Ne rien dire et laisser faire est pire que de faire le mal.

    Ces politiques, maire, préfet et autres, qui soutiennent ces élevages de la mort n’ont aucun respect pour la vie et le respect des animaux. Ils n’ont aucune éthique et aucune conscience.

    Les animaux de compagnie sont reconnus dans le code civil comme êtres vivants, doués, intelligents. Il faut que ce nouveau statut soit suivi d’effet, entre autre, l’interdiction pure et simple de leur présence dans les laboratoires.

    Il faudra un jour des actions radicales pour les sortir de ces mouroirs.

    Honte à ceux qui soutiennent ces manipulations sordides.

    Ma pétition sur mes opinions.com, a recueilli à ce jour plus de 3500 signatures, les politiques ont le devoir d’en tenir compte. Ils ne peuvent pas tout, et ne doivent pas décider de tout. Les citoyens ont droit de parole, c’est ce que l’on appelle la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *